1 rue de la Maison Neuve - BP 54
35 404 SAINT-MALO

Directives anticipées

En application de la « loi Léonetti » du 22 avril 2005, toute personne majeure peut, si elle le souhaite, rédiger des directives anticipées pour le cas où, elle serait hors d’état d’exprimer sa volonté.

À quoi servent les directives anticipées ?

  • Si, en fin de vie, vous n’êtes pas en mesure d’exprimer votre volonté vos directives anticipées permettront au médecin de connaître vos souhaits concernant la possibilité de limiter ou d’arrêter les traitements en cours.

Comment rédiger vos directives anticipées ?

  • Vous devez être majeur.
  • Vous devez être en état d’exprimer votre volonté libre et éclairée au moment de la rédaction.
  • Vous devez écrire vous-même vos directives.
  • Elles doivent être datées et signées et vous devez préciser vos noms, prénoms, date et lieu de naissance.
  • Le document est valable 3 ans.
  • Vous pouvez mettre dans vos directives ce que vous souhaitiez comme prise en charge dans le cas d’une fin de vie et votre décision pour le don d’organes.

Pouvez-vous changer d’avis après avoir rédigé vos directives anticipées ?

  • À tout moment, vous pouvez les modifier, totalement ou partiellement.
  • Vous pouvez également annuler vos directives

Quel est le poids de vos directives anticipées dans la décision médicale ?

  • Leur contenu est prioritaire sur tout autre avis non médical, y compris sur celui de la personne de confiance.

Comment faire pour vous assurer que vos directives seront prises en compte au moment voulu ?

  • Remettre vos directives à votre médecin traitant,
  • En cas d’hospitalisation, informer le médecin hospitalier de la personne qui détient vos directives ou les remettre au médecin hospitalier qui les conservera dans le dossier médical.
  • Conserver vous-même vos directives ou les confier à toute personne de votre choix.
© 2021 Clinique de la Côte d'Émeraude // Groupe Vivalto Santé // Création Gosselink